Hauts de France

Mise à jour Linux via SSH

Qui aime travailler sans filet ?
Quand as-t-on besoin d’un filet ? Ai-je besoin d’un filet pour ce que je suis en train de faire ?

Vous faites votre mise à jour de machine virtuelle via une connexion SSH, que ce soit sur votre LAN ou dans le cloud.
Vous vous connectez, et lancez votre bien apprécié « apt -y upgrade » ou « yum update »

Comment vous sentez-vous ? 🙂

Généralement tout se passe bien… Tiens, et s’il venait à y avoir une légère coupure réseau de quelques secondes ?
Ce n’est pas grave, je vais me reconnecter, et relancer mon petit apt upgrade ou yum update 😉

Que nenni…
La coupure de connexion engendrera un arrêt brutal du processus, et une mise à jour en carafe des fichiers de votre OS.

Les conséquences ? Au mieux, cela pourra reprendre, au pire… un kernel panic au reboot ! J’espère pour vous que vous avez des snapshots de votre VM, sinon…

Mais la solution pour se prémunir est extrêmement simple : lancez un écran virtuel qui ne se coupera jamais, sauf reboot de l’OS. En cas de coupure réseau, revenez simplement vous reconnecter à cet écran virtuel, et vous verrez la procédure se poursuivre, voir être terminée dans le meilleur des cas 🙂

Installez l’utilitaire screen, qui n’est pas fourni en standard sous linux ( et c’est bien dommage ! ) puis lancez votre mise à jour, c’est tout 🙂

Les commandes :

screen
apt update ; apt -y upgrade

en cas de coupure :
screen -ls
screen -r <votre id de screen sous lequel votre session tourne>

Et voilà, dormez l’esprit tranquille 🙂

Leave a comment